Lintervention

LES QUESTIONS

QUESTIONS N° 1

Est-ce que la chirurgie réfractive est indiquée dans mon cas ?
L’intervention est généralement possible à partir du moment où le défaut optique est stabilisé depuis au moins deux ans. L’âge d’intervention peut donc être très variable selon les cas. En ce qui concerne la myopie, la limite maximale de correction est  – 9,00 dioptries selon l’épaisseur de la cornée. Pour l’hypermétropie la limite maximale de correction est de + 5,00 dioptries. Pour l’astigmatisme la limite de correction est de 5,00 dioptries. L’association des deux défauts peut être traitée  dans la même procédure,par exemple myopie et astigmatisme et hypermétropie et astigmatisme. Lorsqu’une presbytie est associée celle-ci est prise en compte dans le même temps.

 

QUESTION N° 2

Existe-il des contre indications à la chirurgie réfractive ?
Dans 4 à 5% des cas le bilan ophtalmologique pré opératoire conduit  à récuser certains patients qui ont une anomalie oculaire contre indiquant  l’opération (kératocône, dégénérescence marginale péllucide, cornée trop fine, pathologie oculaire). Certains patients atteints de maladie inflammatoire sévère ou de maladie auto immune pouvant perturber la cicatrisation peuvent être parfois également récusés en fonction de l’avis du médecin .

 

QUESTION N°3

Peut-on opérer les deux yeux en même temps ?
Oui. La plupart des chirurgiens opèrent les deux yeux en même temps depuis de nombreuses années. La sécurité de l’intervention étant renforcée, le recul de cette chirurgie supérieure à 15 ans permet d’opérer les deux yeux en même temps. La volonté du patient préférant être opéré à quelques jours d’intervalle sera évidemment respectée mais sera plus inconfortable pour lui.

 

QUESTION N° 4

Quelle type d’anesthésie ?
Toujours une anesthésie locale par quelles gouttes de collyres anesthésiant (Tétracaïne) dont l’action est immédiate. Aucune injection n’est nécessaire.

 

QUESTION N° 5

L’intervention est-elle douloureuse ?
La procédure est totalement indolore, le patient peut parfois sentir une sensation de pression ou de contact pendant la préparation mais aucune douleur n’est ressentie. En général le médecin  explique pas à pas le déroulement de l’intervention au patient.

 

QUESTION N° 6

Est-ce que mes yeux paraissent différents  après intervention ?
Non, vos yeux ont le même aspect qu’avant  et aucune différence n’est notée.

 

QUESTION N° 7

Quand puis-je reprendre mon travail ?
En général la reprise du travail est possible après 3 ou 4 jours. Durant ce repos, une activité à domicile est possible, vous pouvez faire tout ce que vous vous sentez capable de faire , en particulier travailler sur ordinateur etc.

 

QUESTION N° 8

Est-ce que la vision est stable après l’intervention ?
La correction de la vision est permanente, le recul est important et aucune évolutivité est notée. Le défaut optique est corrigé de manière définitive. Les maladies dues au vieillissement de l’œil , en particulier la cataracte sont traitées  sans aucun problème particulier. D’ailleurs si vous revoyez un ophtalmologiste pour un examen, en particulier en technique de surface, il est pratiquement  impossible de détecter que le patient a été opéré. Aucune trace n’est visible .

 

QUESTION N° 9

Qu’en est-il de la presbytie pour les patients opérés jeunes ?
Contrairement à ce que l’on peut parfois entendre, l’intervention au laser du fait d’un profil  multi focal qu’elle crée sur la cornée que se soit pour une myopie ou une hypermétropie retarde l’apparition de la presbytie. Ainsi de nombreux patients opérés jeunes ne ressentent les signes de la presbytie souvent que vers 48 -50 ans au lieu de 43 ans pour un œil non traité.

 

QUESTION N° 10

Quel est le remboursement par les mutuelles ?
 Variable  en fonction des contrats mais en général après avoir fourni le devis et le montant  des honoraires de votre chirurgien, le montant remboursé consiste en une participation variable entre 1/5 et 80% du montant des honoraires.

 

QUESTION N° 11

Grossesse et chirurgie de la myopie ?
En général la grossesse est une contre indication à l’intervention d’une part parce qu’il n’y a pas d’urgence à opérer et d’autre part parce que des micros changements sont possible pendant la grossesse chez certaines femmes.

 

QUESTION N° 12

Quel est le délai entre l’opération et la possibilité de se maquiller ?
En général la reprise du maquillage est possible au bout d’une dizaine de jours.

 

QUESTION N° 13

Les chirurgiens se font –ils opérer ?
Oui, de nombreux médecins et de nombreux ophtalmologistes se sont fait opérer et en sont très satisfaits.

 

QUESTION N° 14

Pourquoi fait-on signer une autorisation d’opérer est-ce une décharge ?
A l’issu de la consultation un consentement  éclairé est remis au patient cela est obligatoire et prévu par la loi. Il s’agit simplement  d’une information sur l’intervention et des risques éventuels encourus cela ne constitue en aucun cas en une décharge de responsabilité. Le but est que le patient comprenne totalement  l’intervention.

 

QUESTION N° 15

Le Lasik empêche-t-il d’autres opérations oculaires ?
Non , toutes les autres opérations sont possible après une intervention de chirurgien réfractive. Cela est  particulièrement  vrai pour la cataracte. Aucun problème technique n’a été posé par une intervention réfractive préalable.